Claude-Daram-Psy
Psychothérapie

Claude Bieffeilh Daram, psy

Harcèlement en milieu scolaire


Le harcèlement scolaire est une forme de violence perpétuée par un individu ou un groupe d’individus sur un enfant ou un adolescent. C’est un processus qui conduit à la destruction de l’autre. Quelle soit intentionnelle ou non, la violence reste un mécanisme de déshumanisation qui brise la personne dans toutes ses dimensions (physique, morale et psychique). L’adolescent qui le subit est perçu par son (ses) agresseur(s) comme un objet et non plus comme sujet d’une relation. C’est une violence qui touche à l’identité de la personne.

 Les caractéristiques du harcèlement sont la violence, la répétition de menaces, les vexations, les moqueries… qui vont être réitérées régulièrement sur une longue période. Mais aussi l’isolement où la victime est souvent mise à l'écart du reste du groupe et est dans l’incapacité de se défendre.

Le processus du harcèlement : c’est le résultat d’une mécanique qui va se distiller au « goutte à goutte » de manière insidieuse. La plupart des faits ou pratiques dénoncées par les jeunes paraissent anodins et difficilement reconnaissables. C’est l’accumulation qui va épuiser moralement la victime. Les agressions vont être dissimulées la plupart du temps. Plus l’adolescent va être isolé de son groupe de pairs et ne pas être reconnu comme victime, plus cela va être destructeur psychologiquement pour lui.

Le harcèlement en milieu scolaire peut représenter un véritable traumatisme pour ceux qui le subissent, car il touche à l’estime de soi (narcissisme) de l’adolescent, à une période où il a besoin d’avoir une bonne estime pour dépasser ce stade de l’adolescence. Dans un premier temps, le « harcelé » ne comprend pas pourquoi, c’est lui qui est choisi, ce qui est très perturbant, car non rationnel. N’importe qui peut être désigné comme victime. C’est un âge où le jeune a besoin de s’identifier et de s’inscrire dans une appartenance à un groupe de pairs, pour y façonner son identité de futur jeune adulte. L’adolescent peut ne pas repérer tout de suite les situations de harcèlement répétées et même les accepter dans un premier temps pour éviter d’être rejeté de son groupe. En effet, il va devoir entrer dans un processus de séparation avec les personnes essentielles de son environnement familial, ce qui va parfois le conduire à ne pas révéler sa situation de mal-être à ses parents. Cette séparation qui va s’imposer à lui va constituer un véritable défi pour son narcissisme, il va alors se retrouver seul face à ses inquiétudes, ses doutes, concernant ses possibilités à contenir une destructivité ou une demande d’amour qui l’envahissent et qui sont à mettre en parallèle avec le doute qu’il rencontre concernant ses assises narcissiques. C’est ce processus de développement qui va rendre l’adolescent d’autant plus vulnérable aux phénomènes de harcèlement.

Le harcèlement démarre souvent à partir d’une mauvaise dynamique de groupe, cette dernière permettant de déculpabiliser les individus et d’échapper aux sanctions. Ils vont alors désigner l’un des leurs pour subir des brimades, des agressions, des moqueries à répétitions. Le point de départ du harcèlement est souvent lié à une différence quelconque (prénom, couleur d’un pull, résultats scolaires…), on est dans un phénomène irrationnel, un fonctionnement de groupe très archaïque d’où la gravité des dégâts psychologiques chez l’adolescent qui le subit. Cela explique aussi la difficulté pour les adultes à faire cesser ces dynamiques au sein des institutions ou sur les réseaux sociaux. Le harcèlement aura pour conséquence de déclencher chez l’adolescent divers symptômes comme une tristesse, une dépressivité, un sentiment d’impuissance, de colère, d’injustice, de l’angoisse, de l’anxiété, de la culpabilité, de la honte, des difficultés à se concentrer, à travailler, un repli sur soi, une hypersensibilité en revoyant l’harceleur ou le lieu.

L’adulte doit s’alerter lorsque l’enfant, s’isole de ses amis, s’il a des symptômes récurrents comme des maux de ventre, de tête, s’il ne veut plus aller à l’école, au collège au lycée, si ses notes baissent, s’il évoque des idéations de suicide, s’il manifeste à la maison de l’agressivité, de la colère ou un repli sur soi. Pour les plus jeunes, ils vont se plaindre très souvent d'agressions commises par différents enfants chaque jours. Tous ce que vous notez comme changement de comportement chez votre enfant doit vous amener à rencontrer l’équipe pédagogique pour savoir comment ça se passe à l’école et dénoncer les faits s’ils n’ont pas encore été repérés. Parlez avec votre enfant, lui rappeler que le harcèlement est une agression, une violence qui est sanctionnée par la loi. Le rassurer sur le fait qu’il va être aidé.

L’enfant ou l’adolescent pourra avoir besoin d’une thérapie pour se reconstruire et comprendre ce qu’il a vécu, les mécanismes qui ont été en jeu dans la situation vécue. Il devra être reconnu comme victime pour pouvoir se réparer. Un travail de psychoéducation va être mis en place pour le renarcissiser, lui apprendre à ne pas tout accepter, à se défendre, à poser des limites de ce qui est acceptable, sans mettre en danger ses assises narcissiques, à écouter ses émotions (colère, tristesse…) à les verbaliser. Il faut aussi apporter une aide à la famille, souvent isolée dans ce type de problématique, qui peut être sous forme d’une thérapie familiale ou d’un soutien à la parentalité, et/ou les orienter vers des associations de parents et de professionnels. Elles vont avoir besoin d’être confortées dans leurs valeurs, que l’on mette du sens sur ce que leur enfant a vécu et les aider à dépasser le trauma auquel elles ont été confrontées.

Aujourd’hui de l’information est donnée aux Familles, élèves et personnels éducatifs pour rester vigilants et collaborer pour mettre en place des politiques de prévention au sein des établissements qui prennent en compte toutes les dimensions de cette problématique.

Claude Bieffeilh Daram

Psychopraticienne, psychanalyste

https://www.psychologies.com/Regards-de-psys/Le-harcelement-en-milieu-scolaire?


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.